Oct 23 2017

Qui d’autre veut rater sa carrière de distributeur ? Voilà les 2 actions à ne surtout pas faire !

carrière distributeur

Il n’est pas toujours évident de démarrer en marketing de réseau. Surtout si vous êtes peu accompagné par votre sponsor.

Thierry et Amanda sont 2 distributeurs qui étaient très motivés. Malheureusement, chacun d’entre eux a commis une action fatale qui terne maintenant leur réputation et leur carrière de distributeur.

Je vais vous raconter ces 2 actions. A ne surtout pas conseiller à votre équipe…

 

Dans ce nouveau sujet, je vais aborder avec vous 2 points très important :

  • une action peu éthique que trop de distributeurs font
  • une action qui n’a rien à voir avec l’esprit du marketing relationnel (lisez bien jusqu’à la fin !)

Avant d’attaquer cet article, cliquez ICI et découvrez comment je transforme 2% de mes contacts Facebook en clients ou partenaires

 

     Découvrez l’action très vicieuse…

Vous êtes encore nombreux à me raconter ce genre de pratique de la part de certains réseauteurs. Non seulement c’est un manque d’éthique et surtout elle va leur donner une mauvaise image dans leur carrière de distributeur.

 

     L’histoire non exclusive de Thierry qui pollue sa carrière de distributeur

Thierry est un distributeur d’une trentaine d’années. Il est salarié en parallèle en attendant d’atteindre l’indépendance financière. Il travaille dans la vente. C’est important à préciser.

Suzy est une de mes connaissances qui s’intéresse beaucoup au bien-être. Elle recherchait un produit en particulier : un substitut de repas pour garder son poids de forme (après une phase importante de perte de poids).

N’ayant pas dans ma gamme de substituts de repas, je lui ai conseillé de s’adresser à Thierry qui me semblait très compétent pour répondre à ses besoins. Lui-même propose ce type de produits avec sa compagnie. Suzy me remercia et contacta immédiatement Thierry qui était ravi de l’aider.

Au bout de 2 mois, je n’avais toujours pas de retour de Suzy. Est-ce qu’elle a consommé le produit ? Est-ce qui lui convient ? 

Je l’ai contacté sur Facebook et là, sa réponse m’a beaucoup déstabilisé. Je sentais qu’elle était très en colère et je ne savais pas quoi répondre. Qu’est-ce qui s’est passé ? C’est tout simple.

Thierry lui a conseillé de commander le fameux substitut de repas pour qu’elle puisse tester. Suzy accepta bien volontiers. Mais son expérience avec le produit ne fut pas totalement bonne. Elle avait du mal avec le goût et trouvait que ça sentait pas très bon.

Suzy décida de ne pas renouveler son expérience avec ce substitut de repas. Mais ce que ne lui avait pas dit Thierry, c’est qu’il l’avait inscrite en cliente fidèle ! Vous avez compris, elle était en autoship (commande mensuelle automatique). Elle a capté bien sûr quand son compte fut débité et quand elle a reçu sa 2ème commande.

 

     Ce qu’il faut plutôt faire !

Suzy a perdu totalement confiance en Thierry. Pour elle, il était intéressé uniquement par l’argent et les bénéfices. On peut pas trop lui en vouloir de penser ça !

Même si après son appel glacial, il lui a enlevé l’autoship, le mal était fait.

Qu’est-ce qu’aurait dû faire Thierry pour que ça se passe autrement ?

Déjà, il aurait dû faire un suivi plus régulier les premiers jours. Lorsque vous avez un tout nouveau client, posez des questions lors du début de son expérience :

  • Est-ce que le produit vous plaît ?
  • Vous le consommez (ou utilisez) à quel moment de la journée ?
  • Comment vous sentez-vous après l’avoir consommé ?
  • Avez-vous une question spécifique à me poser ? etc.

Vous devez bien écouter les réponses et montrer votre intérêt pour la personne. Thierry n’a fait aucun suivi de Suzy. Il était trop occupé à chercher de nouveaux clients pour les mettre automatiquement en autoship.

Ensuite, si le client n’est pas convaincu, demandez pourquoi. Il se peut très bien qu’un autre produit de la gamme lui corresponde davantage. Vous ne l’avez peut-être pas encore perdu comme client.

 

carrière distributeur futur client

 

     Ça n’a rien à voir avec du marketing relationnel ! 

 

Alors voilà une action qui m’agace fortement et qui détruit complètement le travail des distributeurs sérieux et éthique. Regardez et donnez-moi votre avis sur ce que vous en pensez…

 

     Pour conclure : le marketing relationnel ne se résume pas à de la vente !

 

Souvenez-vous toujours du but de faire du marketing relationnel. Oui bien sûr, atteindre l’indépendance financière, donc gagner de l’argent.

Ok. Mais ce n’est pas le seul intérêt de cette activité. D’ailleurs vous ne réussirez pas à terme si c’est votre seul but.

Vous devez aimer créer du relationnel et la vente des produits se résume plutôt au partage d’une expérience entre consommateurs.

Trop de distributeurs ne comprennent pas ça et c’est pourquoi ils sont en difficulté.

Vous avez désormais le bon fil conducteur pour mener à bien votre activité de MLM.

Je vous souhaite un excellent succès 🙂

Vous manquez de résultats ? Le marketing relationnel peut également se faire à la maison ! Cliquez sur cette formation 100% GRATUITE ! 

t23

Images prises sur pexels.com et wallpaperswide.com

 

 

Vous avez aimé «Qui d’autre veut rater sa carrière de distributeur ? Voilà les 2 actions à ne surtout pas faire !» ?

 

 

A propos Patrice-45

 

 

Je vous souhaite tout plein de réussite en MLM, Patrice 

 

 P.S : Laissez un commentaire en bas de page, vous obtiendrez un lien externe pointant vers votre site.

bleu1

Si cet article «Qui d’autre veut rater sa carrière de distributeur ? Voilà les 2 actions à ne surtout pas faire !» vous a plu, cliquez sur « j’aime«. J’en serai ravi :)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.