Critique The Walk, un film pas comme les autres

Je vous en ai déjà parlé : je suis un grand fan de cinéma. Il y a 2 ans je suis allé voir le film The Walk : rêver plus haut.

Cela raconte l’histoire d’un funambule (Philippe Petit) qui souhaite traverser sur un câble les 2 tours du World Trade Center.

J’ai beaucoup aimé et c’est pourquoi j’ai décidé d’écrire une critique sur ce film The Walk.

Vous allez comprendre à travers cette critique The Walk, pourquoi je vous le recommande et pourquoi il est si inspirant pour votre marketing relationnel ou tout autre activité professionnelle et même personnelle.

Attention Spoilers

critique the walk

     Mise à jour du 18 janvier 2018

 

Dans ce sujet, vous allez comprendre :

  • les 4 éléments pris en compte pour atteindre cet incroyable défi !
  • pourquoi je recommande absolument de visionner ce film si vous êtes Indépendant professionnellement (lisez bien jusqu’à la fin !)

Avant d’attaquer cet article, cliquez ICI et découvrez comment je transforme 2% de mes contacts Facebook en clients ou partenaires

 

     Point n°1 : Tout commence par un rêve…

 

En 1973, Philippe Petit qui réside à Paris adore faire des choses différentes des autres. Il se produit par exemple dans la rue, accroche un fil entre 2 arbres, et marche dessus. Il devient populaire dans ces rues.

Cela me fait penser à ce que je disais sur le Personal Branding pour réussir son activité de marketing relationnel : se différencier pour se démarquer.

Que faites-vous pour sortir du lot ?

Philippe Petit (joué par l’excellent acteur Joseph Gordon-Levitt) apprend que 2 tours jumelles sont en train de se construire à New York, et qui dépasseront largement la Tour Eiffel.

Et là, c’est la décision de sa vie : marcher sur un fil entre ces 2 tours.

Le rêve de sa vie, la sensation d’être vivant. Il avait trouvé son Pourquoi.

Pourquoi j’ai choisi la voie du marketing de réseau ? Pour obtenir l’indépendance financière, la liberté d’agir et faire profiter mes proches.

Posez-vous la question de quel est votre Pourquoi ?

 

     Point n°2 : Un travail quotidien de préparation

 

A partir de ce rêve, Philippe Petit a avancé étape après étape pour arriver à son objectif. Il n’a pas décidé du jour au lendemain de le faire immédiatement. Il a fallu un long travail de préparation pour maximiser ses chances de réussites.

En marketing relationnel ou pour tout objectif de votre vie, vous devez prévoir des objectifs de court, moyen et long terme, et de les visualiser pour les atteindre.

Vous n’allez pas réussir votre activité au bout d’1 semaine. Il faut cravacher dur entre 3 et 5 ans.

En êtes-vous capables ?

Voilà tout le travail de préparation de Philippe Petit :

  • le choix d’une date butoir pour son exploit
  • une date pour arriver aux USA et commencer sa préparation
  • l’observation des 2 tours
  • renseignements sur ces 2 tours (hauteurs, distances entre ces 2 tours, nombre d’étages)
  • visualisation de son exploit en montant tout en haut pour se faire une idée
  • renseignements sur le travail des équipes ouvrières pour choisir le meilleur moment de la journée à réaliser son immense défi

Lorsque vous avez un défi à réaliser, c’est la même chose :

  • définir une date
  • prévoir les différentes étapes de préparation
  • vous former pour apprendre et connaitre le fonctionnement
  • se sentir capable de réaliser votre défi
  • le visualiser
  • le passage à l’action

critique the walk

 

     Point n°3 : Ce que vous allez rencontrer aussi…

 

En visionnant le film, vous pouvez vous apercevoir des nombreux obstacles qu’a connu Philippe Petit. Cela ne l’a pas empêché de réussir. Voyez un peu :

  • un entourage qui ne croit pas en ses capacités et qui l’ordonne à trouver un vrai travail (tiens tiens ça vous semble familier ?)
  • une blessure au pied pendant son travail d’observation, remettant en cause la date butoir
  • des collaborateurs qui l’aident et qui au dernier moment, doutent
  • la peur de ne pas y arriver pouvant causer la mort
  • suite aux imprévus de dernière minute, un retard avant de commencer le défi
  • la mort à tout moment pendant la marche entre la perte de l’équilibre, la présence des policiers, le vent provoqué par un hélico, l’arrivée d’un oiseau, etc.

 

     Point n°4 : Une qualité dont vous devez vous inspirer fortement 

 

Avant de vous donner ma critique The Walk, j’ai remarqué une dernière chose qui m’a frappé.

Durant tout le film, le funambule ne veut jamais entendre le mot « peur » ou « mort ». Il ne veut qu’en tête une pensée positive qui l’amènera à la victoire et à la réussite.

Dans le marketing de réseau, vous ne réussirez que si vous remplissez votre esprit de pensées positives de manière quotidienne. Tout problème connaîtra une solution comme dans le film.

critique the walk

 

     Voilà ma critique sur ce film The Walk !

Vous n'avez pas de résultats et vous trouvez que vos actions sont trop difficiles ? Alors suivez cette FORMATION GRATUITE

 

 

Vous avez aimé «Critique The Walk, un film pas comme les autres» ?

 

 

A propos Patrice-45

 

 

Je vous souhaite tout plein de réussite en MLM, Patrice 

 

 P.S : Laissez un commentaire en bas de page, vous obtiendrez un lien externe pointant vers votre site.

bleu1

Si cet article «Critique The Walk, un film pas comme les autres» vous a plu, cliquez sur « j’aime«. J’en serai ravi :)

 

 

 

 

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonjour Patrice,

    Merci pour cet excellent article.
    C’est correspond bien avec l’une de mes citations préférée de Joshua Marine « les défis sont ce qui rend la vie intéressante et les surmonter est ce qui lui donne du sens. »

    Mais bon, à mon goût il est carrément fou 🙂

    Amicalement,
    Aniko

  2. Oui c’est une citation très juste mais pour l’exemple de The Walk c’est dangereux 🙂

    As-tu vu ce film Aniko ou as-tu envie de le voir ?

    Amicalement,
    Patrice

  3. Bonjour patrice,

    Oui ! ton article donne envie d’aller le voir et demain je vais au cinéma mais….. désolée j’ai pris mes tickets pour le dernier James Bond. Ceci dit « oui » son défi est de taille et son cheminement dans son développement personnel tout à fait comparable à tout leader en marketing de réseau. Je pense que tôt ou tard , je le visionnerai quand même 🙂

    à bientôt Laurence

    • manon on décembre 2, 2015 at 11:13
    • Répondre

    Bonsoir Patrice,
    j’ai beaucoup aimé comment par le biais de ta critique de The Walk, tu mets en avant toutes les qualités et compétences utiles et nécessaires pour réussir en marketing de réseau.
    Cerise sur le gâteau, tu m’as donné envie de voir le film, je te tiendrais au courant.
    Amicalement,
    Manon

    • Tresor on décembre 9, 2015 at 6:57
    • Répondre

    Salut Patrice,

    ceci est une superbe métaphore ! A vrai dire je n’avais même pas entendu parler du film. Mais ce que tu en as ressorti est un ensemble de valeurs et de méthodes que l’on peut extrapoler sur n’importe quel projet, quel qu’il soit !

    La partie de la préparation est particulièrement intéressant ! Cette méthode est très précise. Mais je me demande, est ce qu’ elle ne l’ est pas un peu trop ? Je veux dire : définir d’une date est assez tranchant non ?
    Les objectifs sont faits pour être atteintes mais la date peut être remplacée par la période non ? Ce n’est que mon avis bien entendu, tout se discute !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.